L histoire de la Bourse à Vienne

L'achat et la vente de produits et de marchandises ont existé depuis la nuit des temps.

Le premier véritable marché boursier a été établi en1409 à Bruges, dans la maison du marchand Van der la Bourse qui a donné son nom à ce mot.

Au XVème et au XVIème siècles, les centres boursiers /les bourses se trouvaient dans les villes suivantes: Amsterdam, Antwerp, Augsbourg, Florence, Lucques, Nuremberg, Venise et, plus tard, à Vienne.

Les Fugger, une famille de banquiers et de marchands internationaux possédait environ 10 % des richesses de l'Empire romain. La famille Fugger et la famille Welser, contrôlaient l'économie européenne. Avec le temps, ils ont remplacé la Maison des Médicis, qui a dirigé la plus grande banque en Europe à l’époque de la Renaissance.

La première banque mondiale a été fondée en 1472, dans la République de Sienne sous le nom de “Monte Pio”. Depuis 1624, la banque est connue sous le nom de “Monte dei Paschi di Siena”.
La première crise financière a éclaté en 1557 à cause de ce qu'on appelait « Le Grand Parti, un emprunt géant dont l’objet était de financer le nouveau monde (Amérique). C’est le taux d’intérêt majoré, de 16% au lieu de 12% qui a déclenché la crise.

La forte reprise économique sous  Charles VI et d’autres raisons politico - économiques ont été à  l'origine   de la création de la bourse de Vienne, le 1er septembre 1771 sous l’impératrice Marie-Thérèse.
Dans le journal »Wiener Diarium« du 2 septembre 1771, l’ouverture de la bourse n’était pas mentionnée.
Le premier jour, 16 obligations ont été répertoriées, mais seulement six ont été négociées.
L' une des raisons principales de la création  de la bourse de Vienne était de délivrer des billets de banque ) par le  Conseil du Trésor pour tenter de réduire la dette et augmenter les recettes publiques.  Ce qui a réussi pour une courte période.

Pendant les premières années du XIXème siècle, la bourse est devenue un centre financier populaire de la Monarchie.
La première action de la Banque nationale autrichienne a été enfin émise  au 1er  avril et ouverte  à la négociation le 26 mai 1818.
La première compagnie de chemin de fer est entrée en bourse  en 1824.

Durant les premiers jours de l’Exposition Universelle de Vienne en 1873, les nouvelles décevantes d´une guerre entre la France et l’Allemagne ont déclenché un sell-off  (vente massive) sur les actions et les obligations.
De mai à octobre, le marché avait chuté de 70 % : 52 entreprises industrielles, 40 banques et 6 compagnies d’assurance ont fermé leurs portes définitivement
Le 1er avril 1875, est entrée en vigueur une nouvelle loi boursière qui a duré plus de cent ans, jusqu’en 1989.
La période allant de 1880 à 1914 est connue comme étant celle de l’étalon-or classique. En vertu de l’étalon-or, chaque banque centrale avait été chargée de veiller à ce que les billets puissent être échangés contre de l’or.
Pendant ce temps, la plupart des pays avaient adhéré (à des degrés divers) à l’étalon-or. Ce fut aussi une période de croissance économique sans précédent avec un libre-échange relatif des biens, du travail et des capitaux. Cela a été fortement soutenu par la fameuse “Austrian School of Economics”.

À l'instar de  la plupart des autres pays occidentaux, l’étalon-or a été introduit en Autriche.
Après la publication de huit emprunts de guerre en 1914, la bourse a été officiellement fermée. En raison de la forte inflation durant les deux premières années de la guerre, les investisseurs étaient à la recherche d'actions dans  l’immobilier. La négociation d’actions en vente libre était en plein essor.
En 1919, la bourse a été rouverte (après la chute de la monarchie), et le marché a été en plein essor jusqu’en 1924.
Beaucoup d’entreprises installées dans les États nouvellement créés, tels que la Hongrie et la Tchécoslovaquie étaient cotées à la bourse de Vienne.

En 1924, à l’échange, les actions ont chuté. 1924 a été aussi l’année où la nouvelle monnaie, le shilling autrichien, a été adoptée, remplaçant la couronne. Un kilo d’or valait alors 6000 Shilling.
Le crash de la bourse de New York en octobre 1929 a très peu affecté Vienne.
Avec l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne, la bourse de Vienne s’est retrouvée sous  contrôle allemand pendant la guerre et a été partiellement fermée.
Après la seconde guerre mondiale, la bourse de Vienne a rouvert ses portes le 15 novembre 1948.  Suite à la nationalisation, le marché était très petit et sans importance, bien que Reinhard Kamitz, Ministre des Finances fit la promotion »Volksaktien« (les actions du peuple).

Le 13 avril 1956, un grand incendie détruisit la salle des marchés.
L´industrialisation pendant les années 1950 et les années 1960 a ramené quelques compagnies sur le marché.
À la fin des années 60, le marché est devenu progressivement plus populaire encore, alors que le marché obligataire continuait à se développer.
En 1988, l’investisseur américain Jim Rogers a déclenché une hausse énorme des actions en bourse.

Il soulignait que les actions étaient bon marché sur le marché autrichien. Pour la première fois depuis la première guerre mondiale, les actions autrichiennes apparaissaient sur l'écran radar de la communauté financière internationale.
Au niveau de l'entrée en bourse, des normes ont été harmonisées avec le droit européen. Le marché (à ce moment-là, l’Index s’appelait CA Aktienindex) a gagné plus de 100 % en quelques mois, le chiffre d’affaires a augmenté de 600 %. De nombreuses nouvelles entreprises telles que RHI, OMV, Austrian Airlines, Verbund sont entrées en bourse. La même année, la première obligation à coupon zéro autrichienne a été émise.

En 1986, le gouvernement autrichien a accordé des avantages fiscaux pour les actionnaires.
En 1988, commence alors une nouvelle hausse encore plus forte que la dernière, qui a culminé en 1990. En 1989 une nouvelle loi boursière a été  promulguée.

L’autrichien Futures Exchange, appelé  la ÖTOB a été ouverte 1991. En 1989, les PATS du ? système commercial électronique a été introduit et, depuis 1996, le marché boursier est entièrement électronique.
Le 2 janvier 1991, l’autrichien Traded Index, l’ATX a remplacé l’ancien indice. L’ATX, qui est un indice des prix a commencé avec 1000 points et se compose de 20 actions. Aujourd'hui, l’indice est principalement dominé par les deux grandes banques Raiffeisen Bank et Erste Group Bank, ainsi que par plusieurs sociétés immobilières et un gros groupe pétrolier.
En 1997, la ÖTOB et la bourse (le Wiener Wertpapapierbörse) a fusionnée avec Wiener Börse AG.
En 2002, l’autrichienne EXAA Strombörse ; Energy Exchange Austria a lancé sa plateforme de trading.
En 2004, la Raiffeisen International Bank-Holding AG a été introduite en bourse, avec 1,1 milliard d´euros. C’est jusqu'à présent le plus grand IPO à la bourse de Vienne.

Au cours de la récente crise financière mondiale, l’ATX est tombé à 9,75 % le 28 octobre 2008, ce qui constitue la plus grande perte à ce jour dans l’histoire de l’ATX, cinq actions ont perdu plus de 10 % dans une  journée.
La même année, la bourse de Vienne a acquis la majorité des places boursières de Ljubljana, Prague et Budapest, qui est devenu le groupe boursier CEE Stock Exchange (la bourse de l’Europe centrale et de l’Est) en 2010. Cinq ans plus tard, la Wiener Börse AG a vendu la quasi-totalité de ses actions.

to top button